Pour marquer la semaine mondiale de la sensibilisation aux antimicrobiens, le chef de l’industrie biomédicale canadienne et les organismes de recherche se sont réunis pour former la Canadian Antimicrobial Innovation Coalition (CAIC). Le groupe visera à accélérer la réponse du Canada contre la résistance aux antimicrobiens (RAM) par le biais de l’innovation biomédicale, de comités consultatifs et d’un meilleur accès au marché. La RAM représente la résistance aux médicaments permettant de traiter les infections causées par des bactéries, des champignons, des virus et des parasites pathogènes.

« L’émergence et la propagation rapides d’infections résistantes aux médicaments dans le Canada représentent un véritable problème de santé publique qui ne sera qu’exacerbé par l’épidémie de la COVID-19 », explique Sameeh Salama, président du comité de direction de la CAIC et conseiller scientifique en chef de Fedora Pharmaceuticals. « Selon le Conseil des académies canadiennes, il est hautement plausible que, d’ici 2050, 40 % de toutes les infections bactériennes résisteront aux antibiotiques et causeront par le fait même la mort de 396 000 personnes ainsi qu’une perte financière de 388 milliards de dollars. La formation d’une coalition comme la CAIC n’a jamais été aussi importante. »

La RAM se produit lorsqu’une bactérie évolue pour contrer les effets d’un médicament, ce qui est empiré lorsque les antibiotiques sont mal employés. Les antibiotiques actuels perdent en efficacité, ce qui est très alarmant étant donné que nous n’en créons pas suffisamment de nouveaux pour les remplacer. La Coalition travaillera étroitement avec les secteurs de santé, les gouvernements et d’autres partenaires d’industrie du Canada pour encourager l’innovation en thérapeutique, en diagnostics, en vaccins et en traitements alternatifs, tout en encourageant l’utilisation appropriée d’antibiotiques existants.

« Au Canada, nous nous trouvons dans un moment critique où nous devons unir nos efforts pour assurer que les Canadiens ne vivront pas continuellement les effets négatifs de la RAM », raconte Wes Miyai, vice-président du comité de direction de la CAIC et directeur associé de la santé publique et des affaires étrangères chez Merck Canada. « La crise de la COVID-19 a déjà accéléré le développement de la RAM à cause de la hausse des prescriptions fréquentes d’antibiotiques et des traitements administrés pour lutter contre cette infection virale. La CAIC a comme objectif d’améliorer l’emploi des antibiotiques et d’autres antimicrobiens pour protéger la vie des Canadiens. »

La CAIC est une organisation à but non lucratif fondée par ses membres. Elle s’engage à s’attaquer à la RAM en prenant immédiatement, en conjonction avec les efforts du gouvernement, les mesures suivantes pour protéger tous les Canadiens contre la RAM :

  • Rassembler les organismes de réglementation, les responsables des politiques publiques, les chercheurs et les fabricants pour franchir les barrières de la recherche, du développement et de l’adoption de produits et des investissements relatifs à la lutte contre la RAM. 
  • Défendre les projets de politiques, les procédures de recherche et les règlements visant à renforcer nos efforts dans notre combat contre la RAM au Canada.
  • Contribuer au cadre d’action pancanadien contre la résistance aux antimicrobiens et pour l’optimisation de leur utilisation, en accordant une attention particulière à la recherche et à l’innovation.

Le Canada a déjà soulevé la menace de la RAM et le besoin urgent d’agir lorsque l’Agence de la santé publique a publié en 2017 l’article Lutter contre la résistance aux antimicrobiens et optimiser leur utilisation; un cadre d’action pancanadien. Ce plan était le résultat d’un effort conjoint entre les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, ainsi qu’avec les universités, les ONG et les experts de l’industrie représentant la santé humaine et animale et toutes les sphères des secteurs de l’agriculture. 

La CAIC soutient fortement la déclaration canadienne de la résistance aux antimicrobiens. Ses membres sont tous bien établis dans les secteurs de la recherche biopharmaceutique, du diagnostic et de la recherche pour apporter leurs conseils sur les nouveaux modèles d’entreprise, ce qui nous aidera à faciliter l’accès aux nouveaux antibiotiques, diagnostics et vaccins au Canada et partout dans le monde.

À propos de la CAIC

La Canadian Antimicrobial Innovation Coalition (CAIC) est composée d’acteurs majeurs dans les secteurs de l’innovation biomédicale, de la recherche biopharmaceutique, du diagnostic et de la recherche. Le mandat de la CAIC est de protéger les Canadiens contre la croissance de la résistance aux antimicrobiens (RAM) en faisant du Canada un chef de file en matière de recherche, de développement de produits, de croissance économique et d’investissements relatifs à la RAM. Les membres actuels de notre comité de direction représentent les entreprises suivantes : Adapsyn, BD-Canada, bioMérieux Canada inc. DeNovaMed Inc, Fedora Pharmaceuticals, GSK Inc., Merck Canada Inc. et saNOtize Inc. Pour plus d’information, visitez www.amrinnovation.ca et suivez-nous sur Twitter au CanadaAMR.